The Order : 1886 le Test

By -

En cette fin de mois de Février et de début Mars, l’actualité du jeu vidéo à quelques peu été plate. Outre l’annonce de la sortie de Hotline Miami 2 le 20 Mars et la sortie de deux gros jeux très attendu que sont Battlefield Hardline ce même jours, et Project Cars le 2 Avril, Sony et le studio Ready at Down dégaine leur jeu tout aussi attendu sur Playstation 4, The Order 1886.

Projeté dans l’ancien Londres de 1886, vous incarnez le Mes Sir Galahad, un chevalier de l’ordre qui défend sa sainte majesté la Reine et qui n’est autre qu’un chevalier de la table ronde. Le roi Arthur aurait-il fédéré et pérennisé l’Ordre pendant tant d’année ? En tout cas dans le jeu c’est le cas. Dans ce Londres divisé trois communautés cohabitent : les citoyens respectueux de l’Ordre, les Rebelles et les Lycrans. 

Dans ce jeu aux allures de film, vous serez épaulé par la fille du Chancelier et par notre chère américano-britano-français, Lafayette. Et oui Lafayette séducteur et chevalier ! Ou comment les préjugés francais refonds surfaces !

Incarnant un défenseur de l’ordre, vous allez combattre aux côtés de vos coéquipiers contre les rebelles qui ataquent le pouvoir à travers l’International Indian Company, le plus gros transporteur de personnes et de marchandises de la United kingdom. En combattant les rebelles vous vous retrouverez nez à nez seul face aux lycrans, des créatures féroces et robustes. Méfiez-vous des apparences car dans ce jeu elles pourront vous trompez. 

En terme de jouabilité c’est le premier jeu Next-Gen que je joue en 16:9, c’est-à-dire avec une bande noir au dessus et en dessous de l’écran. Je dois avouer que sa ma surpris puisque j’ai cru que ma console et le jeu étaient mal configurés. En réalité cela accentue l’effet cinéma du jeu. Il faut avouer que The Order 1886 et son scenario valent quand même le détour. En terme de jouabilité toujours, le système de changement d’arme est pas mal pensé, simple et rapide par la croix directionnelle qui évite les transitions longues au triangle.
Néanmoins The Order met à l’honneur le QTE, quitte à en abuser. En effet à chaque action, combats clés,… un QTE se déclenche pour effectuer la scène d’une façon unique. Cela peut en gêner certains puisqu’ils ont souvent lieu, mais c’est quelques chose qui intensifie la cinématographie du jeu et qui est complètement assumé.

Petit clin d'oeil à Little Big Planet

Petit clin d’oeil à Little Big Planet

Concernant l’IA, elle est aléatoire dans certains niveaux. Il est arrivé qu’elle paraisse étourdit mais la plupart du temps elle est relativement conforme au niveau de difficulté.
Autre inconvénient du jeu il vous faudra entre 7 et 8 heures environs pour terminer le jeu, on aurais souhaité qu’il soit un peu plus long. Dernière remarque, lorsque vous trouvez des journaux ou des photos, tout est écrit en Anglais ce qui n’inquiétera pas les plus anglophone d’entre nous cependant pour les autres aucun sous-titrage n’est fourni.

Entre qualités et petits défauts, The Order : 1886 ne sais où nous amener. Le jeu et son histoire ont su nous plaire et nous passionner. L’aspect cinéma du jeu est très réussi, mais on aurait aimé que cela continue un peu plus longtemps. Néanmoins The Order : 1886 reste un très bon jeu qui en ce début d’année saura faire des heureux. Vous pourrez le trouver chez votre revendeur préféré de jeux vidéos pour la modique somme de 54,99 €.

Thomas

Chargé de la communication, passionné par les nouvelles technologies, Geek, et rédacteur chez BeActu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *