Test de l’enceinte Sony SRS-X7

By -

Durant cette période estivale; durant laquelle la chaleur bat son plein et les envies de baignades sont fortes; écouter sa musique en mobilité est un privilège que l’on a bien envie de se procurer !

Au beau milieu de cette jungle d’enceintes, nous avons décidé d’en essayer une pour vous qu’est la SRS-X7 de chez Sony.

Cette année Sony a renouvelé sa gamme d’enceintes mobiles avec trois modèles, la SRS-X5 à 200 euros, la SRS-X9 à 700 euros et la SRS-X7 qui ce positionne comme intermédiaire à 300 euros.

Design :

Commençons par l’aspect esthétique de cette enceinte. La première chose que l’on remarque est que l’enceinte est d’une forme standard, rectangulaire. La SRS-X7 possède un design sobre et élégant, qui laisse transparaître, de part son utilisation, des matériaux nobles comme le verre sur la face supérieure où tous les boutons sont tactiles, sauf le bouton de Marche/arrêt; mais aussi par l’utilisation de l’aluminium brossé sur les tranches de l’appareil.

IMG_20140712_112204

SONY DSC

À l’arrière de l’enceinte vous trouverez une antenne Wifi, un port jack 3.5 mm pour brancher un baladeur, un port Ethernet (LAN), un port USB pour recharger un smartphone ou autre, un bouton WPS, et un bouton pour activer ou non les fonctions network.

SONY DSC

Pour ce qui est de la taille, la SRS-X7 fait 13.2 cm de hauteur, 30 cm de largeur et 60 cm d’épaisseur. Elle pèse environ 1.9 kg.

Toujours pour ce qui est de l’aspect esthétique, Sony offre la possibilité, comme certains de ses concurrents, de pouvoir protéger l’enceinte avec une housse que vous pourrez acquérir pour 29€.

Capacités :

Avant de passer au vif du sujet qu’est le son qui sort de cette enceinte, accordons nous quelques minutes pour discuter des fonctionnalités qui permettent la diffusion du son.

Vous l’aurez sûrement déjà compris, le premier point fort de cette enceinte est son autonomie: elle dispose d’une batterie intégrée qui lui confère jusqu’à 6 heures d’autonomie. Cela peut paraître peu comparé à une Bose Soundlink III qui peut tenir 14 heures durant. Cependant, certains facteurs de la SRS-X7 participent à cette réduction d’autonomie.

Ces facteurs, parlons-en ! la Bose Soundlink III est un système portable Bluetooth, mais la SRS-X7 n’est pas qu’un simple système portable ! En effet, elle se rapproche plus du petit système multimédia que de la simple enceinte portative. La SRS-X7 dispose de nombreux moyens de connexion, le premier étant par un câble jack 3.5 mm. Le deuxième, par l’intermédiaire du Bluetooth, où vous devez rechercher l’enceinte et vous y associer (excepté dans le cas où vous posséderiez un appareil équipé du NFC, ainsi il vous suffira de passer votre appareil sur l’enceinte pour vous y connecter). Le troisième moyen de connexion est le Wifi. En effet, via une application sur votre smartphone, vous allez pouvoir connecter votre enceinte à votre réseau Wifi afin de pouvoir transformer la SRS-X7 en une enceinte DLNA et Airplay, sur laquelle vous pourrez envoyer le contenu audio de tout vos appareils compatibles.

Sur le papier tout parait très bien mais en situation nous avons eu quelques difficultés avec la connexion au Wifi, la première fois cela n’a pas fonctionné avec l’application SongPal, la deuxième, impossible d’arriver sur le panel de l’enceinte avec un PC, et après une nouvelle tentative avec l’application cela a marché. Hormis ce problème de connexion, la diffusion par Airplay, et donc par le Wifi fonctionne très bien.

SONY DSC

Son :

Passons au vif du sujet, le son. Après de nombreuses heures d’écoutes sur la Sony SRS-X7, on constate que le son est relativement bon. À faible volume, le son est clair et limpide sur à peu près toutes les musiques, tandis qu’à volume élevé seules les musiques simples restent claires.
En effet les médium et les aigus sont mis plus en avant que les graves, quant aux basses elles sont très présentes et l’enceinte à tendance à vibrer et bouger sur la surface sur laquelle on l’a posé.

Dans l’application SongPal vous disposez d’un égaliseur qui est très utile pour programmer et un égaliseur en fonction du style de musique écouté, même si celui par défaut reste le plus polyvalent.

Conclusion :

Globalement cette Sony SRS-X7 est une bonne enceinte, malgré ses quelques difficultés à volume élevé, elle reste un assez bon rapport qualité/prix. Cependant on regrette le fait qu’on ne puisse pas relier les enceintes à la façon des systèmes Sonos. Ses quelques difficultés l’empêche véritablement de s’imposer face aux Bose Soundlink, mais malgré tout la Sony SRS-X7 saura vous rendre de nombreux services et saura se faire apprécier de tous. Vous pouvez dores et déjà l’acquérir chez votre revendeur préféré et pimenter votre été de musique endiablée !

Thomas

Chargé de la communication, passionné par les nouvelles technologies, Geek, et rédacteur chez BeActu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *