Preview : Titanfall bêta fermée (PC)

By -

Ce vendredi Respawn Entertainment et EA lançaient sur PC et Xbox One la bêta de Titanfall, très attendue des mordus de FPS. En effet les gameplays montrés lors des derniers mois avaient de quoi faire rêver avec un shooter fluide, rapide, nerveux, vertical et stratégique par les créateurs de Call of Duty : Modern Warfare 2, considéré par beaucoup de fans de la série comme le « meilleur Call of Duty ». Le paris était donc osé et honnêtement, réussi.

Le principe du jeu est simple : 12 joueurs se retrouvent scindés en 2 équipes accompagnés de bots et peuvent, après un délai d’attente appeler un Titan, un énorme exosquelette vous transformant en machine de guerre blindée. Pour autant, les parties ne se centrent pas autour du fait d’avoir une de ces belles bêtes car les pilotes ne sont pas en reste. En effet ces derniers ont un jet pack leur permettant de réaliser des doubles sauts et de glisser sur les murs pour gagner de la vitesse et faire des wall jump, permettant de jouer avec la verticalité et le côté parfois étroit des niveaux. Ces pilotes ont aussi une arme dédiée à l’affrontement contre les titans et peuvent leur monter dessus pour exploiter une faiblesse de leur blindage et ignorer leur bouclier. Les pilotes dans un titans sont donc de très puissantes et résistantes entités mais manquent cruellement d’agilité contrairement aux pilotes sans leur mecha. Néanmoins les pilotes peuvent très bien ne pas être dans leur Titan et le laisser être piloté par l’IA du jeu pour suivre son propriétaire ou pour garder une certaine zone.

TitanFall

Les Titans sont aussi amusants à piloter qu’a affronter

La bêta proposait (en plus d’une session d’entrainement) 2 cartes, bien différentes. La première est urbaine et très verticale avec de longues rues étroites et de nombreux bâtiments ouverts, elle est d’ailleurs la meilleure des deux en tant que pilote car permet d’exploiter parfaitement le jet pack des pilotes et de constamment rester en mouvement avec une grande vitesse sans jamais retoucher le goudron des routes. Les combats de titans sont particulièrement amusants sur cette carte aussi grâce aux routes et aux rares et étroites arènes de la carte rappelant de bonnes sensations d’Hawken. La seconde est bien ouverte et aussi bien plus verte avec une prairie et des bâtiments parsemés sur toute la carte. Même en ayant pas mal de relief, cette carte est cette fois ci plus grande et bien moins intéressante pour les pilotes à cause de certains espaces plats donnant lieu à des temps morts avec un peu de marche et les laissant donc les pilotes se faire massacrer par les Titans. Malgré tout, la carte est bien pensée et dynamique.

TitanFall

Le jeu comporte dans cette version 3 modes de jeu. Les deux premiers sont assez classiques et sont les modes match à mort par équipe et un mode domination de Call of Duty à 3 points. Le dernier est quand à lui plus original et se nomme Last Titan standing. Ce mode fait démarrer la manche avec chaque pilote dans un Titan et le but est simple : L’équipe qui n’a plus de Titan en état de marche a perdue la manche, et pour gagner il faut remporter 4 manches. Là ou ce mode est vraiment intéressant est qu’il n’y a pas de respawn (avant la prochaine manche) et que même si le Titan n’est plus debout, le pilote l’est toujours et est un élément à ne pas négliger malgré sa fragilité grâce aux importants dégâts qu’il peut faire sur des Titans isolés.

Graphiquement le jeu se défend bien même s’il ne va pas faire de l’ombre au grand Battlefield 4 du même éditeur. Le jeu parait même être un peu à la traîne par moment par rapport à la concurrence au niveau des textures surtout, surement la faute au Source Engine utilisé pour développer le jeu. Malgré tout, la direction artistique est sympathique avec des décors très cohérents et bien pensés et les villes futuristes en arrière plan sont à couper le souffle. Le champ de bataille est aussi très vivant avec de nombreux vaisseaux au dessus de nos têtes et les bots y participent aussi énormément. Le jeu était particulièrement fluide sur la machine de test (R9 290 ; i5 4670 ; 8go DDR3). Avec tous les réglages poussés au maximum et en 1080p, le jeu ne descend jamais sous les 60 images par seconde. Un véritable plaisir en plus d’un netcode aux petits oignons.

Les décors sont vraiment réussis

Les décors sont vraiment réussis

Cette bêta de Titanfall est donc une véritable réussite avec ce titre violent, nerveux, relativement innovant et surtout très fun. Cet aperçu de quelques jours donne vraiment envie d’en voir plus vu la limitation au niveau 14 et la pauvre quantité d’armes (5 armes principales et un type de Titan seulement). Malgré tout, le jeu comporte actuellement quelques défauts avec un pistolet à visée automatique (pas une aide, littéralement une visée automatique) et des armes manquant un peu de punch se rapprochant trop de celles de Call of Duty (mention spéciale au fusil à pompe qui m’a beaucoup déçu). Le jeu ne comportera pas à la sortie de serveur dédié et n’a pas de mode spectateur, nuisant particulièrement à la dimension E-Sport du jeu qui a un potentiel important. La présence de quelques bugs est aussi à noter mais rien de trop important ni de grave (rares bugs de collisions). Mais revenons à l’essentiel, c’est vraiment bon et apporte un vent de fraîcheur aux FPS tout en gardant beaucoup de codes classiques du genre. La rédaction de BeActu.com se fera donc un plaisir de faire un test complet du jeu à sa sortie.

Jeune graphiste/infographiste, game maker et passionné des jeux à la première personne. Rejoignez moi sur Twitter ! @Keranouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *