PGW Le stand Made in France !

By -

Nous ne pouvions le rater, cette année la Paris Games Week a décidé de mettre bouchée double pour montrer les talents de chez nous: Le stand Made In France! Les jeux et leurs développeurs respectifs étaient nombreux et l’ambiance était réellement conviviale, surement l’un des stands les plus agréable du salon. Malgré le statut indépendant et petite entreprise de la majeur partie des développeurs présents, certain des jeux présentés n’avaient rien à envier à certaine grosses productions! Dans cet article je develloperais uniquement sur les meilleurs jeux que j’y ai croisé. Pour la liste complète des jeux présents, voir la fin de l’article.

MadeInFrance

Tetrobot

Les créateurs de Block that matter, Swing Swing Submarine reviennent cette année avec un nouveau puzzle game: Tetrobot. dans une 2D vraiment jolie vous jouez un petit personnage dont le but sera d’atteindre la fin d’un niveau composé de plusieurs tableaux reliés par des tuyaux.

tetrobot

Pour avancer vous devrez vous servir de différents blocs et les lancer pour actionner divers mécanismes à travers un level design malin. Malgré un principe simple les niveaux se compliquent sans que l’ennuie ne pointe le bout de son nez. Le tout m’a redonné envie de jouer au puzzle game, ce qui n’était une tache aisée! Tetrobot est déja disponible sur Steam depuis deux semaines ici pour le modique prix de 9,99€.

Blue Estate

Dans un coin du stand, je distinguais de jeunes gens agiter leurs doigts frénétiquement devant de petits écrans. Intrigué, je m’approche distinguant alors un petit boitier au dessus duquel les canailles agitaient chacun un doigt pour viser dans ce shooter. En effet ce petit boitier est le LeapMotion. Je l’avais presque oublié celui-là. Ce « Kinect pour les mains » pas cher annoncé depuis pas mal de temps déjà, est enfin sortit en juillet dernier et je ne pensais pas que des concepts aussi innovants pouvaient émerger de cette technologie. Le jeu présenté, Blue Estate est un rail shooter sous Unreal Engine (vraiment réussi) inspiré d’une BD aussi exposée sur le stand. Le jeu est bourrin, bien pensé, addictif et bourré d’humour absurde et lourd à l’ancienne rappelant ces chers Duke Nukem ou Shadow Warrior.

BlueEstate

Une fois le doigt bien positionné, le tout est très précis et la latence imperceptible. C’est innovant, original, beau, addictif et drôle. Les seuls défauts notables pour le moment sont surement le prix du LeapMotion (75-80€) et la durée des chapitres: 1h pour le prologue et 25 minutes par chapitres. Ces derniers sont par contre vendus une misère et à la vue de la qualité du prologue, je ne pense pas me tromper en vous conseillant de vous jeter dessus.

Mutants Genetic Gladiator

Mutants Genetic Gladiator etait l’un des seuls jeu Facebook présenté à la Paris Games Week. Même si les jeux sociaux ne sont pas ma tasse de thé (j’ai été forcé de citer cette expression vieillotte par une entité diabolique), le gameplay me paraissait intriguant et je n’ai au final pas été déçu. Le gameplay est, comme l’a dit le représentant du jeu sur le stand: « Un mélange entre Pokemon et les combats RPG au tour par tour. ». Le résultat est plutôt original et sympathique. Le côté « Pokemon » du jeu s’explique par la collection des mutants (un peu plus de 80 au total si mes souvenirs sont bons) et la typologie de ces mutants et de leurs attaques.

MutantGeneticGladiator

Le jeu est surtout centré sur des combats contre d’autres mutants contre d’autres joueurs ou mutants gérés par l’IA. Le systeme de combat au tour par tour n’a rien d’exceptionnel mais le fait de jouer avec plusieurs mutants allié à leurs typologies peut rapidement rendre les combats stratégiques. De plus vos amis peuvent vous aider avec leurs propres mutants en plein combat grâce à un bouton « bonus » d’appel. Ce jeu n’est peut être pas prétentieux ni munie d’un gros budget mais le potentiel est là. Et si au lieu de débourser toute votre bourse étudiante dans Candy Crush Saga vous vous mettiez à Mutants Genetic Gladiator hein? Au moins allez essayer, c’est gratuit et c’est jouable ici.

AARKLASH Legacy

Ce dernier fût un véritable coup de cœur de gameplay et de nostalgie. Car oui AARKLASH, mis à part son nom imprononçable, est un bon jeu. Ce RPG tactique en vue de dessus est un véritable mélange entre la géstion des héros de Warcraft 3, et un MobA  avec des éléments de MMORPG très stratégique. Vous contrôlez 4 personnages dans une carte linéaire (d’après la démonstration) dans laquelle vous serez amenés à vous battre contre de petit groupes d’ennemis. Et la tache ne sera pas aisée car le tout est très stratégique. Le placement de vos guerriers est primordial et vous devrez rester aux aguets pour ne pas que l’un de vos personnage ne tombe au combat bêtement. Pour cela vous serez aidé d’une touche pour geler le temps et planifier vos actions, d’arbres de compétences et de personnages aux rôles variés (Tank, voleur, mage etc…). Sortit depuis bientôt deux mois, vous pouvez vous le procurer ou juste vous renseigner un peu plus en suivant ce lien.

AARKLASH

Je tiens à remercier les équipes de Tetrobot, Blue Estate et Mutants Genetic Gladiators pour leur accueil et sympathie envers nous, au plaisir de vous revoir !

 

Malheureusement cette review des différents jeux présents ne peut tous les couvrir en détail malgré la qualité indéniable de beaucoup de titres présents. Seuls les coups de cœur sont traités mais la liste des jeux présents sur le stand est la suivante (Si un jeu a été oublié veuillez le signaler dans les commentaires):

  • TrackMania
  • ShootMania
  • Endless Space
  • Dogs of war online
  • DRAKERZ
  • Type:Rider
  • MeltDown
  • Lone Wolf
  • Dragon War
  • Crapoks
  • Pyrojump
  • Airlines manager 2
  • Last Express
  • Little Big Adventure
  • Raiden Legacy
  • Double Dragon trilogy
  • R Type
  • Another World
  • Dungeon of endless
  • PIX the CAT
  • Ethan meteor hunter

Jeune graphiste/infographiste, game maker et passionné des jeux à la première personne. Rejoignez moi sur Twitter ! @Keranouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *