Nous avons essayé l’Oculus Rift !

By -

A l’occasion d’un petit événement organisé en plein centre de Lyon par Events for games (dans Gamespirit plus précisement), nous avons pu essayer le tant convoité Oculus Rift, le casque de réalité virtuel. En effet cet événement était l’occasion de croiser quelques développeurs indépendants français et parmi eux Agharta studio, qui présentait deux jeux compatibles avec la bête.

Oculus rift

Jolie bestiole n’est-ce pas?

Le premier était la démo EpicDragon VR qui consistait à piloter un dragon à la première personne uniquement par la vue. Le dragon allait donc là ou le regard du joueur était pointé et prenait même en compte l’inclinaison de votre tête pour en faire de même avec le dragon, permettant de voler la tête en bas. L’oculus sur la tête je démarre la démo après m’être, pendant de longue secondes, habitué à l’engin sur le menu principal pour tester le temps de réponse du casque qui est instantanée (de l’ordre de quelques dizaines de ms) et l’impressionnante précision de reconnaissance des mouvements.

Le jeu en lui-même consistait à ramasser d’étranges boules lumineuses accrochés aux rochers qui constitue le terrain de jeu qui s’étend à perte de vue (surement généré procéduralement) pour éviter que la nuit tombe (plus on ramasse de boules plus le coucher du soleil est ralentit). Le gameplay n’était donc pas difficile à comprendre mais proposait un bon challenge, par contre les collisions des rochers n’étaient pas incorporés faute à un développement de seulement 3 semaines environ.

EpicDragon

Voici à quoi ressemble un jeu en mode Oculus sur un écrans standard.

Les sensations de l’Oculus Rift sont grandioses. Le périphérique répond bien, le champ de vision est totalement occupé par le jeu et on se sent réellement dans un autre monde. La démonstration était impressionnante à partir du moment ou on se décidait à incliner la tête, et donc le dragon avec pour nous donner un vertige que je ne m’attendait pas à ressentir dans un jeu. Cette sensation se retrouve aussi lorsque le dragon pique du nez pour accélérer et nous offrir une merveilleuse sensation de chute et de vitesse.

La seconde démo était un jeu de air hockey sur table répondant au doux nom de Shufflepuck Cantina (à vos souhaits) reprenant l’ambiance du fameux bar de Tatooine apparaissant pour la première fois dans l’épisode IV de Star Wars. C’était donc un classique (mais néanmoins charmant) jeu de hockey sur table à la souris dont l’immersion était total avec le périphérique sur le nez, c’était le point fort de cette seconde démonstration. Shufflepuck Cantina sortira d’ailleurs la semaine prochaine sur Steam grâce a une campagne Greenlight réussie et sera jouable même sans Oculus.

Cantina

L’Oculus Rift est donc indéniablement le futur du jeu vidéo, surtout à la première personne. Il offre des sensations jamais vus dans le milieu des périphériques de réalité augmenté en nous coupant de la réalité le temps d’une partie grâce à une 3D intégrée naturelle (une lentille pour chaque œil) avec un confort et une légèreté indéniable. Le périphérique a néanmoins un défaut: la résolution actuelle de ses écrans. En effet nous n’avons eu accès qu’au prototype de développement, ayant une résolution de seulement 480p. On voit donc bien les pixels et c’est regrettable. Par contre la version commerciale (fin 2014) aura une bien meilleure définition en passant au 720p et je ne doute pas qu’ils ne s’arrêteront pas en si bon chemin ! Nous essayerons de mettre la main sur un prototype en 720p qui sortira prochainement pour vous dire ce qui en est.

Jeune graphiste/infographiste, game maker et passionné des jeux à la première personne. Rejoignez moi sur Twitter ! @Keranouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *